Mission:Intraction
imprimer agrandir le texte diminuer le texte

Mission Intraction

L'infiltration et l'extraction sont extrêmement dangereuses car le bruit de l'hélicoptère est très puissant, il attire tout ennemi se trouvant dans les parages.

Parfois les hélicoptères rusent en simulant un désembarquement de LRRPs pour attirer l'ennemi à un endroit où ils ne sont pas. Ou alors une forte concentration en hélicoptères est idéale pour débarquer sans attirer l'attention.

D'ailleurs les pilotes d'hélicoptère sont également des pros car ils exécutent des actions que le pilote moyen ne maîtrise pas comme maintenir l'hélicoptère en stationnaire pendant que les soldats désembarquent en se laissant glisser le long d'une corde, ou encore le long d'une échelle. Rappelons aussi que l'extraction se fait souvent sous le feu ennemi.

La végétation est telle que des LZ sont créées en larguant des bombes de 5000 kilogrammes depuis un hélicoptère UH-34 ou l'arrière d'un C130. Image illustrant une telle LZ

Certaines unités du SOG conseillent de garder un chargeur de balles traçantes pour l'infiltration, et un autre pour l'exfiltration : en cas de prise à partie les balles traçantes seront prises en compte par le soutien aérien pour identifier les positions amies et ennemies.
Aussi les trois derniers coups de chaque chargeur sont des traçantes : elles indiquent au tireur que c'est la fin du chargeur.

Parfois l'hélicoptère ne se pose même pas, les soldats en sortent en courant pendant qu'il vole encore. Ils se ruent dans la foret, puis le bruit de l'hélicoptère disparait et le calme revient, le stress redescend.
Pourtant selon un vétéran "à partir du moment où on mettait un pied sur terre, on était chassés".

Article suivant: Progression





Unites

Mission

Temoignages

Galeries photos

Armes

Tenues