Unites:Introduction
imprimer agrandir le texte diminuer le texte

Unites Introduction

Pendant la guerre froide, l'armée américaine a créé des unités de soldats d'élite destinés à mener une lutte de guerilla derrière les lignes ennemies dans les pays qui seraient envahis par l'URSS.

Celà ne s'est jamais passé, en revanche la guerre du Vietnam a permis de développer cette initiative pour saigner à blanc les nord-vietnamiens tout en étant les yeux et les oreilles des forces conventionnelles américaines et sud-vietnamiennes.

En effet la guerilla menée par le Nord-Vietnam ne pouvait être combattue efficacement que par les mêmes principes en prenant l'ennemi à son propre jeu.

Les forces spéciales opéraient sous forme de petites équipes de 6 hommes infiltrées derrière les lignes ennemies avec peu ou aucun soutien. C'étaient des soldats très qualifiés et très entrainés, rompus au maniement de toutes sortes d'armes, aux radios, à la médecine, rodés au combat en jungle.

Le chef de groupe qui demande à l'artillerie de tirer sur sa propre position parce qu'il est envahi de viets, ce n'est pas du cinéma. En temps de guerre, la réalité dépasse toujours la fiction.

C'était des volontaires, c'était l'armée de métier contrairement à l'armée de conscription. Ils en voulaient et n'étaient pas du genre à écrire "peace" au crayon sur leur matériel, mais plutôt "Fuck Ho Chi Minh" pour être sûrs d'être abbatus en cas de capture plutôt que torturés.

Toujours camouflés au maximum, l'ennemi les appelait les "painted faces" ou "Green Faces" car ils se camouflaient le visage et les bras.

Depuis l'armée américaine a abandonné l'armée de conscription, mais conservé les forces spéciales dont les bases ont été posées au Vietnam.


LES MISSIONS

SEALs devant un hélico avant de partir en mission

Articles sur la mission

La lutte anti-guerrilla peut s'illustrer par la pose de mines, de capteurs, la destruction de caches d'armes, de tunnels, véhicules, PC et bunkers ennemis, la dissémination de munitions piégées (par exemple en mettant la fusée d'une grenade fumigène qui explose au bout de 1,5 seconde sur une grenade défensive), la prise de prisonniers, la pose de systèmes d'écoute, l'assassinat ciblé, l'embuscade, et bien plus encore.
On peut la résumer à une série de coups de mains menés en territoire ennemi ayant pour objectif de terroriser l'ennemi afin de lui faire perdre confiance. C'est ça, la guerilla.

Avec ces méthodes, très peu d'hommes peuvent infliger des dommages considérables à un ennemi que l'armée conventionnelle qualifie d'insaisissable et d'invisible. L'idée est de battre l'ennemi à son propre jeu lors de patrouilles 4 ou 5 jours derrière les lignes ennemies, ce qui est un vrai défi.


équipe LRRP

L'EQUIPE



Elle est composée du chef, du radio, un observateur avancé (point man), et 3 fusillers.

Tous sont des vétérans (au moins sergent) et des volontaires.

Ils sont tous polyvalents: si l'un d'eux est tué, chaque membre peut le remplacer.

Le chef n'est pas forcément le plus gradé, mais le plus expérimenté. Parfois c'est lui qui porte la radio, plus pratique.

Le point Man ouvre la voie, recherche des pièges. Il est parfois judicieux de l'équiper d'une AK47 ennemie pour préserver la discrétion du groupe. C'est le seul à pouvoir tirer en rafale arme à la hanche.

Le dernier reste un peu en retrait et couvre les arrières de la colonne selon l'adage "Watch your six!" (protège ton cul).

Les équipes n'étaient jamais les mêmes (vidéo youtube) parce que untel était malade, en permission, en formation, en fin de contrat, c'était toujours de nouvelles équipes. Les véterans regrettent ce manque d'efficacité.

Ce sont des hommes triés sur le volet, habitués à travailler en équipe.
Spécialisés HALO (High Altitude-Low Opening).
Ils étaient parfois accompagnées d'anciens vietcongs qui ont changé de camp qu'on appelait les "Kit carson Scouts"... Ce qui mettait en péril la sécurité du groupe, selon les vétérans.

A force d'entrainement, au bout d'un moment chacun sait ce que va faire l'autre, il n'y a plus besoin de parler. Et plus les missions sont tordues, plus ils aiment ça, tout en gardant à l'esprit qu'agir en territoire ennemi entouré de centaines de soldats ennemis peut rapidement amener à l'extinction totale de l'équipe en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.






Unites

Mission

Temoignages

Galeries photos

Armes

Tenues